Écocitoyenneté ? De quoi parle-t-on ?

D’abord, quelques définitions.

Le Jour du dépassement :A partir du jeudi 29 juillet, nous vivrons à crédit. Le « jour du dépassement », qui désigne la date où l’humanité a utilisé autant de ressources biologiques que ce que la Terre peut régénérer en un an, a lieu cette année trois semaines plus tôt qu’en 2020, année marquée par un ralentissement économique mondial en raison de la crise sanitaire. Le recul enregistré l’année dernière est rattrapé : le jour du dépassement tombe désormais presque à la même date qu’en 2019.
Selon le Global Footprint Network, organisation de recherche internationale à l’origine de l’indicateur, deux principaux facteurs expliquent cette avancée du jour du dépassement : l’augmentation de 6,6 % de notre empreinte carbone par rapport à 2020, et la diminution de 0,5 % de la biocapacité forestière mondiale – autrement dit, la capacité des forêts à produire des ressources naturelles et à absorber les déchets découlant de leur consommation, tels que le dioxyde de carbone.
125768143_o.gif

L'écocitoyenneté est un terme qui constitue un néologisme, d’écologie et de citoyenneté, est la conscience écologique d'appartenir à un environnement (terre, pays, village) qui garantit son existence, ce qui implique pour lui des droits et des devoirs par rapport à un territoire. Par exemple : le droit de jouir d'un environnement sain et le devoir de ne pas le polluer pour conserver cet environnement sain.

La transition énergétique désigne le passage du système actuel de production d'énergie, principalement axé sur des énergies non renouvelables (pétrole, gaz, charbon), à un mix énergétique basé en grande partie sur des énergies renouvelables. La transition énergétique comprend aussi une réduction de la demande en énergie, obtenue notamment au moyen d'une amélioration de la performance des bâtis et des technologies (efficacité énergétique), et par un changement des modes de vies sobriété énergétique). C'est donc aussi une transition comportementale et sociotechnique.

Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.

Économie circulaire. Et si, au lieu de jeter, on réparait, recyclait, réutilisait ? L'économie circulaire propose de repenser nos modes de production et de consommation afin d'optimiser l'utilisation des ressources naturelles et ainsi limiter les déchets générés.

Dans le menu de gauche vous trouverez des eco-gestes qui pourront aider,au niveau local ,à contribuer à la préservation de l'avenir de nos enfants et petits enfants.

Nous ne voulons pas donner de leçons de morale , mais simplement vous responsabiliser et vous accompagner.